Que reste-t-il, sinon les alliances et les photos ?

C’est vrai, après tout…
On se marie, on met tant de soin dans l’organisation de cet événement qu’on souhaite unique, inoubliable.
On souhaite faire plaisir et se faire plaisir.
Souvent, on choisit les beaux jours pour profiter au maximum d’une journée qui sera radieuse. Et on croise les doigts pour que le soleil lui aussi, réponde oui à notre faire part.

Puis vient le moment du casse-tête de l’organisation. Il faut trouver, à peu près en même temps : un faire-part, une robe, une salle, un traiteur, une déco, un photographe, un DJ… Autant de choses plus ou moins importantes à vos yeux a priori, mais dont le choix révèle quelle intention vous souhaitez pour cette journée, pour votre journée.

Du temps, on en passe à préparer son mariage. Généralement un an, une année entière à compulser frénétiquement son rétroplanning et à accumuler les to-do-lists, dont toutes les rubriques seront sereinement cochées le jour J. Sur certaines, on a du mal à se décider.

Par exemple, le photographe.

De nos jours, les appareils numériques permettent à tous les invités de vous immortaliser sous tous les angles, souvent avec talent, et vous serez ravis, une fois le jour de votre mariage passé, de recevoir les clichés de la famille. Dans la masse, vous êtes persuadés de trouver de belles images et vous avez raison.
Au point qu’on pourrait se passer d’un photographe professionnel et affecter ce budget à autre chose, non ?!?….
C’est bien compréhensible, on y a tous pensé…
Et pourtant, investir dans un bon photographe c’est faire le pari de vous tricoter des souvenirs que lui seul saura capturer. C’est mettre sur papier les détails de cette journée qui n’est qu’à vous.
C’est vrai, après tout…
Une fois la fête passée, il reste les alliances et les photos pour revivre l’émotion.
Le photographe aura su capter ces détails que vous avez soigneusement mis au point : ici un centre de table, là une invitée qui se penche sur les petites filles d’honneur. Le sourire de vos proches et l’émotion qui vous a accompagnés tout ce jour, alors que vous aurez remisé (en soupirant un peu quand même) votre robe de mariée au placard, et que ces siii jolis centres de tables seront hélas fanés.
Votre photographe, vous lui dites ce que vous souhaitez. Ce que vous voulez retenir de cette journée. Il est là pour vous écouter et capturer votre journée. C’est son job.
Ce que vous ne pouvez pas demander à vos proches photographes amateurs, parce qu’ils seront là avant tout pour savourer la journée avec vous. C’est leur job.
Pour les retardataires qui n’auraient pas encore pris leur décision (à propos du photographe…), sachez que j’ai encore des disponibilités pour l’été 2012. Je serai ravie de discuter avec vous de votre projet !
2 Responses
  1. Anonymous

    Oui oui, C’est tout à fait vrai, ton cheminement de pensée est le bon, mais tout dépend du photographe, je dirais. Si le photographe c’est toi, alors là, y’a pas photo ! Excusez le jeu de mots mais c’est avec plaisir que je t’embauche pour coucher sur le papier les moments clés de mon mariage, le 16 juin prochain.
    Carole