Option studio à domicile

Depuis quelques mois j’amasse tout le matériel petit à petit, je suis désormais totalement équipée pour vous proposer, en complément des séances portrait à domicile classiques, une option « studio », soit pour jouer à la star devant les projecteurs, soit pour compléter le reportage photo par une série dans une ambiance plus officielle ou déjantée, c’est comme vous voulez !

Par ce beau dimanche pluvieux j’ai tenté l’expérience du montage/démontage en conditions réelles.

Première étape : trouver un domicile
Et oui, l’idée c’est de transporter le studio chez vous, donc pas questions de tester ça dans le jardin (rappel : il pleut). J’ai fait au plus simple et j’ai choisi… mon domicile. De taille modeste, meublé à l’efficace (merci Ikea), et jonché d’obstacles divers (jouets, DS en charge, linge qui sèche, papiers à ranger, plafonnier), bref, ce domicile me semble plutôt représentatif, non ?
Deuxième étape : on se met où ?
Le garage : trop froid, trop sale, trop de bazar (même si là, c’est rangé, hein chéri ?), trop de vélos.
La chambre d’amis : quand on a choisi cette maison la chambre d’amis avait une vocation toute trouvée pour les jours sans amis : ma pièce photo ; j’y aurais des rangements spécialement pour le matériel, un grand mur pour y faire le studio, i-dé-al. Sauf que dans une chambre d’amis, en général il y a un lit, et que même si on triche avec un clic-clac, pas moyen d’y caser une boîte à lumière (ou alors, dans son emballage…)
Le salon sera donc la seule alternative viable pour cet essai (enfin… juste après avoir poussé les meubles quand même…).
Troisième étape : je m’installe
Montage des boîtes à lumière, montage du support de fond, déballage du rouleau de papier qui sert de fond, mise en place (+ un peu de bidouille avec un nouvel accessoire indispensable au photographe : un bouchon de liège !), test
35 minutes au chrono
Pas mal pour une première !
NB :  preuve à l’appui, le fond est un rouleau de papier blanc, rien à voir avec le fond peint que j’évoquais ici et que je ne vous proposerai pas… (sauf demandes artistiques particulièrement extravagantes, et encore…)
Il est pas top mon nouveau salon ???
Quatrième étape : PHOTOS !!!
C’est parti pour une séance studio.
Pour le test j’ai utilisé les modèles que j’avais sous la main, relativement dociles, un peu trop à l’aise peut-être ? (promis j’essaie de vous montrer ça dans la semaine)
Cinquième étape : on remballe
la même chose qu’à la troisième mais à l’envers
à peine 20 minutes au chrono (et pourtant je n’étais pas spécialement pressée de partir…)
Conclusion : Génial, tout roule !!! 
Quel bonheur de retrouver cette ambiance si particulière du studio !!!
Quelques points importants pour les prochaines (vraies) séances à domicile
– s’assurer d’un espace assez grand, au minimum 4m par 5m
– message à mes chers futurs clients qui habiteront en immeuble : merci de vous assurer que l’ascenseur peut contenir mon rouleau de 2,80m, sans quoi 1/ soit vous m’aiderez gentiment à le monter par l’escalier 2/ soit on le passe par la fenêtre (pas envisageable au-delà du 1er étage…) 3/ soit faut que j’amène un rouleau plus petit…
– pour recréer une ambiance studio chez vous, le fond en papier n’est pas forcément nécessaire, si vous avez un beau mur uni cela peut tout à fait faire l’affaire
– je peux tout monter toute seule, mais c’est sûr que je ne refuserai jamais un peu d’aide pour la manutention…
L’option « studio » pour les séance à domicile est donc validée et disponible dès aujourd’hui !
Et vous, vous préférez des photos naturelles dans votre chez-vous ou des photos studio ?